AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Quelques braises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kara
Fragment de Berith
Kara

Messages : 28
Petits Coeurs Noirs : 0
Date d'inscription : 11/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Quelques braises   Quelques braises EmptyMar 20 Fév - 10:13

Les dernières braises du soleil se dissipent alors que le crépuscule meurt à l’horizon, remplacé par le bleu glauque de la nuit au-dessus de CLAPS. Heurtant le pavé de mes chaussures au pas de course, j’ai tourné au coin d’un bâtiment avant de franchir une clôture en acier trempé. Un petit saut par-dessus un muret couvert de lierre et je suis définitivement certain d’avoir semé mes poursuivants.
J’ai posé mon sac contre le muret et je m’y suis appuyé, le temps de retrouver mon souffle. Ce n’est pas ce que je souhaitais, mais le résultat s’avère être le même. Le scintillement de sa montre est parvenu à dissiper mes angoisses les plus profondes pour les remplacer par… Par quoi ? Quelque chose de moins sourd que l’angoisse dont je suis fait ?
Mon cœur bat lourdement contre ma poitrine sans que je ne puisse le calmer. Est-ce cela, l’adrénaline ? Le courage m’est revenu par saccades.

Je suis parvenu à faire quelque chose par moi-même sans me laisser déborder par les émotions. Voilà qui est un premier pas encourageant. Est-ce une bonne chose ?

J’ai plongé la main dans le sac et j’en ai sorti la montre afin de l’observer miroiter la lumière déclinante du crépuscule. Elle est magnifique. Son métal découpe le flamboiement qui s’y reflète, les rubans colorés dansent un instant avant de mourir lorsque je referme mes doigts sur l’objet.
Je me demande à quoi ressemblent les mécanismes qui s’y trouvent, est-ce difficile à construire ? J’ai remis délicatement la montre dans le sac, posée contre le reste de mes larcins. Chaque vol éloigne un peu plus mes angoisses et mon anxiété.


La nuit est doucement tombée sur le Dédale, et comme chaque soir, peu de gens s’y pressent. Ce quartier est un des plus calmes de la ville de CLAPS, ce qui n’est pas pour me déplaire. J’ai monté ma petite tente de fortune, y ai calé mon matelas percé et mon sac en guise d’oreiller avant de replier mes vêtements pour les y poser, moins froissés qu’ordinaire.
Il ne me reste plus qu’à installer mon feu de camp.

Les braises se sont élevées dans la nuit alors que les nuages continuent de rouler au loin, s’éloignant des bâtiments par vagues. J’ai percé quelques morceaux de viande sur un pic en acier pour les tendre au-dessus du feu, en m’efforçant avec peine de ne pas les brûler. Quelques étoiles ont percé dans le ciel.

Je crois m’être endormi à les fixer. C’est l’odeur de brûlé qui m’a tiré du sommeil. La viande n’est plus que charbon, toujours fixée au bout de mon morceau de métal porté au rouge.


« Ah, merde ! »
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby
Chasseuse de Monstres
Lullaby

Messages : 30
Petits Coeurs Noirs : 2
Date d'inscription : 13/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptyDim 25 Fév - 18:56

Cela fait quelques heures que j'ai ouvert la porte sur ce nouveau monde, et je dois dire que tout se qui se présente à ma vue m'émerveille. Les rues pavées, les murs rocailleux, les odeurs qui sont toutes si différentes des unes des autres. Même les gens me fascinent. Ils sont tous si différents.    

Pourtant, en y réfléchissant bien, je n'ai aucun souvenir de ce qu'aurait pu être un ravissement, malgré cela, je trouve le mot adéquat.  

Ma tête se tourne d'un côté, puis se tourne de l'autre, j'enregistre dans ma mémoire tout ce qui se présente à ma vue. Tant de choses à découvrir, j'ai peur que toute une vie aussi éphémère qu'elle puisse être ne me suffise pas à faire le tour de cet endroit au Nom de CLAPS.


Je suis restée immobile un court instant là au beau milieu de cette populace en ébullition j'aurais bien aimé y rester encore, humant les parfums qui se déversent dans l'air, mais un drôle de gus en a décidé autrement, je ne l'ai pas vu immédiatement, lui fonçant sur moi à une vitesse ahurissante ce qui a eu pour effet un évitement de ma part in extremis m'obligeant à faire un pas en arrière...  Ce que je n'ai pas vu par contre, c'est que derrière moi, au sol, il y avait un petit monticule de terre et bien évidemment, j'ai buté dessus. Sans même que je ne comprenne pourquoi, me voilà sur les fesses sans pouvoir parer à cette éventualité. Je suis belle et bien tombée comme une merde, je me suis affaissée comme une merde là au milieu de tous ces yeux qui me dévisagent avec interrogation.

Je sens quelque chose me picoter les joues, soudainement, j'ai très chaud, et j'ai l'impression que mes pommettes brûlent, l'air est frais, alors pourquoi cette impression de chaud ? Le réflexe qui me vient, n'est pas autre que de me relever avec une précipitation vraiment grotesque. Comme si personne n'avait eu le temps de me voir chuter ! Quelle idée tient ! Je me sens encore plus ridicule qu’auparavant. Je n'ai qu'une envie, c'est de m'enfuir très vite de cet endroit, en espérant que tous ces gens passeront à autre chose dès qu'ils m'auront plus dans leur vision.

Finalement, c'est avec une certaine grâce que je m'époussette le derrière, c'est avec un sourire qui veut dire tout va bien, ne vous inquiétez pas...  que je reprend mon chemin. Après réflexions, je choisi d'emprunter un chemin qui visiblement doit m'amener vers une série d’escaliers, mais ce n'est pas tout, des escaliers oui, mais aussi une multitudes de direction différentes...


Peu de monde ici, c'en est presque troublant tant le silence est pesant. La nuit qui s'étend à présent n'est pas rassurante du tout. Le vent se lève, dès lors, une odeur bizarre me chatouille les narines. L'avantage qu'il y a c'est que je pense savoir d’où vient cette odeur, sans plus attendre je prend la direction la plus à même de pouvoir m'emmener à l'endroit d’où émane ces effluves particulières. Je m'engage alors prestement sur le petit chemin couvert de marches minuscules, mes sens ne semblent pas me tromper car au loin, je peux distinguer une faible lueur jaune-orangée, elle se fait vacillante mais je dirais constante, bien qu' à cet instant, j'ai le sentiment qu'elle se fait plus faible.

Pas un minute à perdre, sans quoi, je risque de me retrouver sans l'ombre d'une idée pour éviter de sombrer dans la folie par faute de ne pas avoir su sortir d'ici !

La lumière se rapproche à mesure que j'avance me frayant un passage entre les étroits couloirs de végétation, de roches, de tôles... je parviens enfin à une embouchure, je m'arrête alors et  tapie dans l'obscurité j'observe avec minutie les alentours et me rends compte que la fameuse lueur provient d'un feu de camp. Quelqu'un est assis et adossé contre le muret, on dirait que sa tête regarde le ciel.

Mais que fait-il ?      

J'avance tout doucement avec précaution, je tente de faire le moins de bruit possible, à pas de loup, je continue ma progression, j'y suis presque ...



« Ah, merde ! »



Qu'est-ce que ??


je me fige immédiatement, arrête de respirer et essaie tant bien que mal d'imiter une pseudo statue qui pourrait tout à fait orner l'endroit.

Une petite voix intérieur et sensée m'interpelle ...

N'importe quoi en effet...


Je secoue la tête, et décide de reprendre un posture plus normale avant de lâcher la seule phrase qui me vient en tête.

« Je crois que c'est cramé ... »
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Fragment de Berith
Kara

Messages : 28
Petits Coeurs Noirs : 0
Date d'inscription : 11/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptyMar 27 Fév - 16:48

« Je crois que c'est cramé ... »

Quelqu’un. J’ai sursauté, laissant tomber le pic à terre. Pendant une fraction de seconde, je crois avoir inondé de panique les environs, avant de me ressaisir. Fut-elle touchée ? Me suis-je trahi comme Fragment de cauchemar ?
Je pense que non. Je n’en suis pas certain. Tout est sous contrôle Kara, respire.

« Oh, excusez-moi, vous m’avez surpris. »

J’ai repris le pic en main. Comment agirait un humain dans cette situation ?

« Je n’ai pas pour habitude d’avoir de la compagnie quand je m’installe ici. C’est un District des plus solitaires. »

Sourire. Sourire du mieux possible. J’ai imité le mieux possible les gestures que prennent les humains quand ils se relaxent. Les épaules relâchées, le sourire et l’air affable.
J’ai légèrement modifié mon apparence pour effacer les marques de stress sur mon visage. Rien de visible à la lumière de mon feu de camp, mais cela suffit à m’apaiser.

J’ai pointé le reste de la viande séchée à mes côtés de mon pic métallique.

« Voulez-vous vous joindre à moi ? Peut-être avez-vous faim ? J’ai assez de viandes pour deux personnes et le feu ne demande qu’à être alimenté de nouveau. »

J’aurais préféré qu’elle s’en aille, mais il est hors de question que je le laisse savoir. Rien n’allume mieux les doutes que l’hostilité apparente.
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby
Chasseuse de Monstres
Lullaby

Messages : 30
Petits Coeurs Noirs : 2
Date d'inscription : 13/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptyMar 27 Fév - 19:19

Lorsque j'ai parlé, j'ai ressenti ensuite quelque chose de fort étrange. Ma peau s'est recouverte d'une sorte de  chair de poule, un frisson que j'ai mille peine à ignorer tant cette sensation est étonnante. Je ne me rappelle pas avoir ressenti quelque chose de pareil, depuis ... Jamais en fait ... Alors mes sourcils se froncent, et je suis prête à faire demi-tour lorsque soudainement, l'homme me parle, puis mystérieusement cet effet disparaît immédiatement.

« Veuillez m'excuser, je ne voulais pas vous déranger, Vous, enfin, c'est ici que vous habitez ? »

Je sais c'est con comme question ... Alors  je m'arrête un instant avant de poursuivre.

« Oh, euh, eh bien, je crois que je n'ai pas faim. Mais c'est très gentil à vous de proposer de quoi me sustenter.  Cependant, oserais-je tout de même abuser de votre hospitalité pour me réchauffer un peu près des braises ?  Juste histoire de me réchauffer les main, Juste des braises, c'est suffisant, il n'est pas nécessaire de refaire du feu, si vous en avez pas besoins, enfin... je pense que vous allez manger un peu, alors dans ce cas, vous allez refaire un feu, oh vous savez je peux le faire aussi... »

Mais qu'est-ce qu'il me prends !  Je suis un vrai moulin à parole, et pour dire quoi ? Des choses évidentes qui n'auraient vraiment pas besoin d'être dites ... Pfff ....

Je m'avance, un peu , et hésitante je me rapproche de l'étranger.

« Vous savez .... Vous êtes la première personne avec qui je parle depuis que je suis arrivée sur CLAPS. Vous êtes là depuis longtemps ? Enfin, sur CLAPS... »

Tout en discutant, je m'assied à bonne distance de l'inconnu. Ni trop loin, ni trop prêt, juste ce qu'il faut.

« Au fait, je m'appelle Lullaby »

Je lui tend alors la main, parce que j'ai déjà vu faire ça plusieurs fois. C'est une sorte de salutation il me semble, du moins je l'espère, j'aurais l'air de quoi sinon si cela signifie autre chose ?? Mentalement je croise les doigts en espérant de ne pas paraître trop bizarre...
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Fragment de Berith
Kara

Messages : 28
Petits Coeurs Noirs : 0
Date d'inscription : 11/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptyMer 28 Fév - 21:23

Elle hésite. Non pas dans le geste mais dans la façon de l’exécuter. Elle ne connaît pas les gestes les plus élémentaires venus des rituels sociaux entre humains. J’ai serré doucement sa main, alors que je note mentalement une chose des plus importantes : c’est probablement un Fragment. Est-ce un Fragment de cauchemar, comme moi ? Né à Berith ?
Je l’ignore et il est hors de question de lui demander de suite.

« Lullaby ? Enchanté. Je suis Kara. Oui, j’habite ici. Pour le moment. J’aimerais avoir une situation plus stable mais malheureusement... »

J’ai soufflé sur le feu. Les braises s’élèvent et le feu reprend conscience, s’étend sur le bois et s’installe confortablement. Quelques flammes lèchent mes doigts en faisant trembloter l’air du soir.

« Ouch ! »

J’ai secoué la main, avant de la porter à ma bouche dans une tentative de réduire la douleur.

« Hm, oui, je suis ici depuis… Six mois ? Peut-être un peu plus. J’ai eu assez de temps pour me familiariser avec les environs. Le temps passe lentement ici. »

J’ai frotté ma main douloureuse sur mon pull, avant de vérifier l’état de cuisson de la viande. Elle n’est pas encore tout à fait cuite, mais cela s’en approche. Je l’ai retirée du pic avant de la découper en deux parts égales. J’ai avalé la première et gardé la seconde en main.

« Vous êtes vraiment certaine de ne pas en vouloir ?… Bien. »

J’ai avalé le deuxième morceau sans lui laisser le temps de répondre. Bordel, c’est bon ! Je n’aurais pas dû réduire l’autre morceau à l’état de charbon.

« Et vous ? Dites-moi, que faites-vous ? Vous venez d’Aalvarma ? »

Je me demande : va-t-elle mentir ?
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby
Chasseuse de Monstres
Lullaby

Messages : 30
Petits Coeurs Noirs : 2
Date d'inscription : 13/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptyVen 2 Mar - 16:11

Cette rencontre m'apporte énormément. J'apprends au fil de la conversation bien des choses qui me seront utiles en temps voulu. J'ai bien remarqué un effet étonnant lorsqu'il m'a serré la main. Cependant, je ne saurais être certaine de mon impression. A confirmer peut-être plus tard, lorsque les choses de ce monde commenceront à ne plus me paraître trop inconnues.

Je ne le quitte pas des yeux un seul instant, je me régale de sa façon qu'il a de présenter les événements, cela me rappelle l'homme dans les brumes. Je reste attentive jusqu’à ce qu'il se brûle le bout des doigts, à cet instant précis, j'ai émis un petit hoquet de surprise. C'est vrai, j'ai eu mal quand je suis tombée sur les pavés, le feu doit faire bien plus mal !

J'ai refusé silencieusement avec une légère secousse de la tête lorsqu'il m'a de nouveau proposé de la nourriture. Cela me fait penser, qu'effectivement, il y a des émotions, des sensations qui me sont étrangères, mais qui je sens ne demande qu'à sortir de mon être. L'espèce de creux que j'ai là dans mon ventre, c'est comme si j'avais besoin de quelque chose pour pouvoir le combler. De la nourriture ? J'irai voir ce que je peux trouver plus tard...

La question qu'il me pose me sort de mes pensée, et c'est avec une voix timide que je lui réponds.

« Ce que je fais, eh bien, déjà j'observe, et je visite m'insinuant dans les recoins les plus sombre et éloigné de la ville. La preuve, je me retrouve ici... »

Cela me fais presque rire, je me retiens, et je reprends de plus belle.

« En fait, je suis ici, je dirais un peu malgré moi, néanmoins, cela fini par me satisfaire, bien plus que je ne le pensais. J'aime voyager, découvrir, et entendre de nouvelles histoires. D'ailleurs j'ai entendu dire qu'il se passait d'étranges phénomènes dans le district du Pied de la Brume. Je n'y suis pas encore allé mais, je compte m'y rendre à un moment donné, c'est vital, enfin, si je puis dire... »

Ne voulant pas trop en divulguer à mon hôte de fortune, je décide de satisfaire sa curiosité en répondant à sa dernière question.

« Non, pas d'Aalvarma, il fait trop froid d'après ce que j'ai entendu. J'aurais aimé venir de Cen, mais malheureusement, ce n'est pas la cas... Et Snjor ... eh bien, j'en ai pas le moindre souvenir... Et Vous Kara ?  Dites-moi, que pensez-vous des rêves ? »

Cela pourrait faire penser à une question piège, mais loin de moi cette idée. D'ailleurs, pour le prouver, je lui sert un sourire enjôleur puis l'encourage d'un mouvement de tête à répondre.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Fragment de Berith
Kara

Messages : 28
Petits Coeurs Noirs : 0
Date d'inscription : 11/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptyLun 5 Mar - 16:32

Cinq choses. La façon dont elle regarde le feu, la façon dont elle me regarde manger comme si elle ignorait l’intérêt d’un tel geste, et surtout… « Vital » de visiter le District du pied de la brume ? Pas le moindre souvenir de son lieu de naissance ? Qu’est-ce que je pense des rêves ?

Même sans contexte, cela suffirait à n’importe qui pour assembler le puzzle. Je le suspectais mais cela le confirme. Elle devrait apprendre à mieux le dissimuler. Les humains sont parfois agressifs envers ce qu’ils ne comprennent pas.
J’ai déposé le pic en métal pour m’adosser contre la toile de ma tente, croisant les bras derriére ma tête.

« Dites-moi, de quel endroit de la brume provenez-vous ? Je sais que vous êtes un Fragment. »

Et il est hors de question de lui fournir une réponse. Ce que je pense des rêves ? Rien. Il est impossible de dresser des généralités hâtives qui fonctionnent et reflètent ce qu’ils sont. Quant à mon apparence, je sais imiter mieux que personne la façon dont parlent et se meuvent les humains, s’il faut en venir à lui mentir je le ferai sans remords.
Je. Suis. Humain.

Si quelqu’un devait se sentir menacé ici, ce ne serait pas moi. Peut-être que si je continue à me répéter mentalement cette phrase, elle deviendra vraie, à un moment ou à un autre, probablement ?

« Désolé, je m’en veux d’être aussi direct. C’est juste… La façon dont vous agissez, il est clairement visible que vous venez de… Enfin… »

J’ai frotté l’arrière de mon crâne dans un geste nerveux. Comment mieux exprimer la chose ?

« Les Fragments ne parviennent à agir normalement qu’après de longues années d’observation et d’imitation. Vous n’en êtes pas encore à ce stade. Il est possible d’accélérer le processus par le biais de cours, mais peu de Fragments sont intéressés par une telle chose. »

Si ce n’est les Fragments qui n’assument pas leur identité, comme moi. Cela m’a pris sept mois pour apprendre à agir correctement et c’est probablement la meilleure décision qu’il m’ait été donné de prendre dans ma courte vie.
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby
Chasseuse de Monstres
Lullaby

Messages : 30
Petits Coeurs Noirs : 2
Date d'inscription : 13/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptyMer 7 Mar - 20:33

Son monologue fait naître un sourire taquin sur mes lèvres. Je l'écoute poliment, mais je décèle en lui une pointe d'inquiétude quant à ma façon d'agir, cela dit, c'est compréhensible, au vue de ce qui se passe actuellement, il est vrai qu'être fragment n'est pas des plus honorable ?

Je note que dans son récit, il ne réponds pas à ma question, je pense qu'il se protège, et cela je le comprends très bien, surtout si lui même vient du monde des Rêves. Ceci étant dit, je n'ai aucune certitude quand à ce qu'il est réellement, bien que d'étranges sensations parcourent mon corps quand il parle. Je ne saurais dire si c'est dû au fait que peut-être, je dit bien peut-être, il n'est pas complètement humain.

De mon point du vue je n'ai pas à cacher mes origines, du moins pas à lui. Je ne sais pas pourquoi, mais j'ai le sentiment qu'il ne va pas être sur la défensive ou surpris ou autre chose si je lui divulgue ce que je suis. Il est possible que je me trompe, mais quoi qu'il advienne, cela me servira de leçon d'une façon ou d'une autre.

« Je suis sortie D'Alcheringa en fait, mais ce qu'il y a d'étonnant, c'est que j'ai comme l'impression que j'ai déjà visité les autres endroits brumeux, cela étant, je ne sais pas comment. Tout comme j'ai actuellement un ressenti énigmatique qui m'indique que vous êtes pas ... comment dirais-je ...  qu'il manque une partie ...  Oui, il manque quelque chose.»

Oui, comme si quelque chose était caché .... Dissimulé dans un courant de parole, dans un torrent d'émotions, enfin de choses que je ne comprends pas tout à fait à l'heure actuelle, mais ça changera.

« Vous n'avez pas à être désolé, votre franc-parlé à le mérite d'être utilisé comme il se doit. Malgré cela, je n'ai pas honte de dire d’où je viens. Avez-vous honte de ce qui vous a fait naître ? Ou vous avez vécu auparavant ? »

Il ne me divulgue rien, mais je remarque qu'il à l'air de bien en connaître sur les fragments pour quelqu'un qui n'en est peut-être pas un.

« C'est comme ça que vous avez appris ? En observant les gens que vous avez croisé ? Que savez-vous sur l'envie d'apprendre de ce peuple ? Vous en avez rencontré d’autres ?  Des cours ? Vous voulez-dire qu'il y a des gens qui sont spécialisés dans cette branche ? Et ils ont le droit de faire ça ?  »

Cela fait un bon moment maintenant que nous parlons ensemble malgré cela je n’en connais pas beaucoup plus sur la personne qu'il est....

Sans doutes, parfois, les choses se passent de cette façon lorsque on rencontre quelqu'un pour la première fois. De toute manière, j'apprends.
Revenir en haut Aller en bas
Kara
Fragment de Berith
Kara

Messages : 28
Petits Coeurs Noirs : 0
Date d'inscription : 11/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptyJeu 8 Mar - 18:13

Elle parle de regrets, de honte. Ai-je honte ? Évidemment. Mais ce n’est pas une raison pour en parler à une inconnue.

« Je n’ai aucun amour pour Cen. J’y suis né, mais je n’y retournerai pas. »

Mensonge.

« Une de mes amies donne ce genre de cours. J’ai eu l’occasion d’apprendre quelques astuces et d’en savoir plus sur les Fragments, mais je n’en suis pas un, désolé. »

Nouveau mensonge.

« Vous devriez la rencontrer. Ou vous rendre au Moulin à rêves. »

Si c’est un Fragment d’Alcheringa, cela signifie qu’elle n’est pas dangereuse. Cela signifie également qu’elle possède leurs talents. Je me demande… Sait-elle qu’elle peut changer de forme ? Provoquer des hallucinations oniriques ?
J’aimerais tellement échanger mes pouvoirs contre les siens.

Tout de même, elle mérite quelques avertissements en bonne et due forme. Je devrais lui parler des Marcheurs de Brume, de ce qu’ils sont, des dangers qu’ils représentent. Je devrais lui dire à quel point il est risqué de ne pas savoir se dissimuler aux yeux des humains, de ne pas rester dans les brumes où il est possible de vivre paisiblement sans risquer d’être aux mains de ceux qui ne nous comprennent pas.

Mais je n’ai rien dit. Je suis resté silencieux sur le sujet.

« Vous savez, c’est mon District favori … »

Je lui ai parlé doucement de tout ce qui fait le sel de cet endroit, en triturant les braises de mon petit pic de métal.
Revenir en haut Aller en bas
Lullaby
Chasseuse de Monstres
Lullaby

Messages : 30
Petits Coeurs Noirs : 2
Date d'inscription : 13/02/2018

Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises EmptySam 10 Mar - 18:02

Plus le temps avance, et plus des doutes s'insinuent en moi, j'ai la véritable sensation que ses mots, ne sont pas réellement ce qu'ils semblent être. Je suis un fragment, serait-il donc possible qu'il en soit un ?  je n'ai jamais eu cette impression avec d'autres personnes, certainement est-ce dû au fait que je n'ai pas vraiment parlé avec les gens que j'ai rencontré depuis ma venue ici. Je suppose que le temps m'en dira plus sur cette chose qui me fait douter de ses paroles.

Il dit venir de Cen ... J'ai vu des images de cet endroit, moi, j'ai plutôt eu l'impression que c'est joli. De toute manière d’où qu'on vienne, on ne  pourra pas y retourner, au vue de comment les choses avancent...

En y réfléchissant, je suis certaine que je n'obtiendrai rien de plus de lui. Alors, je décide de laisser tomber pour l'instant cette étrange impression qui m'envahit.

« Le Moulin à rêve dites-vous ? Comment je fais pour le trouver ? Vous avez un plan ? Et votre amie, comment s'appelle t-elle ? Je pense que je vais allé y faire un tour plus tard. »

Oui, c'est sans doutes la meilleure chose à faire pour l'heure. Il faut juste que je sache où me diriger.

« Les Milles Escaliers ? Je comprends, il est facile de se cacher ici,vous savez, on dirait que vous fuyez quelque chose ... Où alors, vous préférez la solitude... Je pense qu'elle est indispensable à un moment donné la solitude malgré cela, on ne peut pas la choisir éternellement. Que l'on soit fragment ou non. C'est un souvenir qui me vient, celui d'un homme dont les rêves étaient différent de ceux des autres. C'est bizarre, je croyais que je ne faisait qu'observer lorsque j'étais là-bas, mais en fait, ils m'ont fait venir. »

Le sujet est un peu délicat pour en parler avec quelqu'un. Surtout avec une personne qui reste un peu évasif sur son vécu. Je dois apprendre à me méfier dirait-on. Voilà une émotion fort envahissante la méfiance... c'est assurément une question de survie.

« Vous avez de la chance d'avoir un endroit qui vous sécurise. Je pense que je devrais en trouver un aussi. Pour cela, il va me falloir parcourir cet endroit de fond en comble. Si vous le permettez je vais attendre que l'aube se lève, déjà que j'ai de la peine à me diriger, que ferais-je dans la nuit la plus totale, et ce ne sont  pas quelques réverbères avec leur faible lueur qui m'indiqueront le chemin le plus court pour me diriger à l'étape une. »

J'espère qu'il acceptera parce qu' au moins à cet instant et peut-être jusqu'au petit matin ...  Je ne craindrai pas la solitude.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Quelques braises Empty
MessageSujet: Re: Quelques braises   Quelques braises Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Quelques braises

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.L.A.P.S :: C.L.A.P.S :: District des Milles Escaliers :: Dédale labyrinthique-